A La Sauvette

Publié le par Amélie

Je suis dans un musée à Paris avec mes parents et grand-parents. Tout le monde parle de cette exposition hors du commun que la France entière s'empresse d'aller voir. Un nouvel artiste hors norme à ce qui paraît.

Je m'apprête, impatiente, à voir la pièce maîtresse de l'exposition : une statue représentant un clown triste en train de pêcher au bord d'un lac près d'une cabane en bois, un poisson mordant à son hameçon.
J'arrive à me faire une place juste devant la vitrine accueillant ce chef d'oeuvre, quand je sens quelqu'un me pousser sur ma gauche. Je commence à m'en plaindre quand je m'aperçois que c'est un policier. Je me dis que ce n'est pas une raison pour pousser les gens et continue à lui dire d'attendre son tour. Quand soudain je le vois ouvrir, comme si de rien n'était, la vitrine; prendre la pièce de collection et s'enfuir avec un couple "incognito". Je suis la seule à les voir agir, personne ne s'en rend compte et les visiteurs continuent à admirer la vitrine vide.

Je poursuis les voleurs qui s'enfuient à bord d'une vieille voiture rouge -genre R2. Je relève leur plaque d'immatriculation et rejoins mon père pour lui raconter la scène à laquelle je viens d'assister. Il me dit de garder ça pour moi; parce que ça nous causerait que des ennuis, les gens penseraient que c'est nous les voleurs. J'essaie d'insister mais rien n'y fait. 

 - ... - Je me réveille dans un palace immense avec piscine, jardin à la Versailles... Mes parents étaient les auteurs du crime. Ils inspiraient à une vie meilleure.

Ceci est bien évidemment qu'un rêve. Mes parents m'ont éduqué d'une façon beaucoup plus convenable !

Publié dans dreams

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article